Comment faire face à une tempête de sable lors d’un trekking dans le désert du Maroc ?

trek-maroc-desert

Lorsque l’on se lance dans l’aventure du trekking dans le désert du Maroc, il faut s’attendre à vivre de nombreuses situations, plus ou moins dangereuses les unes que les autres. En effet, le désert est un lieu plein de risques et avant de s’y aventurer il faut prendre ses précautions, en plus de se faire accompagner par des professionnels. Les tempêtes du désert comptent parmi les choses qui peuvent vous arriver durant votre périple, alors vous devez vous équiper en conséquence. Si vous êtes en compagnie d’un guide expérimenté, il vous donnera des consignes que vous devrez simplement respecter. N’oubliez pas d’emporter un chèche suffisamment long dans vos bagages pour couvrir votre visage, votre bouche et vos yeux.

De nombreux phénomènes sont à l’origine des tempêtes de sable. En général elles sont causées par des vents violents. Lors de trekkings dans le désert du Maroc en particulier, les tempêtes de sable sont causées par le Chergui, le vent fort que l’on retrouve le plus dans cette région. Les vents de moins forte intensité peuvent aussi causer des tempêtes, surtout quand ils sont rabattus au sol, ils provoquent des fronts de rafales. Ce type de tempête de sable concerne tous les déserts du monde et est lié aux vents descendants eux-mêmes provoqués par les orages. On retrouve différents types de tempêtes de sable dans le désert du Sahara. Plus précisément trois formes, dont le mur est la principale.

Le mur est l’une des tempêtes de sable que vous pourrez rencontrer pendant un trekking dans le désert du Maroc sur le site  http://www.aventure-berbere.com/types/rando-trekking/trekking-desert/. Couramment appelé « Haboob », il s’agit en fait d’un mur de sable qui atteint des hauteurs allant parfois jusqu’à 2000 mètres et qui se déplace à une vitesse moyenne de 80 km/h. Le mur peut durer quelques heures avant de s’estomper. On retrouve aussi très souvent la colonne qui ressemble à une tornade, c’est l’une des formes les plus populaires de tempête de sable dans le Sahara. Les Marocains appellent ce type de tempête « Djinns dansants ». Le dernier type de tempête de sable que l’on peut croiser dans le Sahara c’est la nappe, que l’on appelle aussi brouillard de sable. Cette dernière se répand comme une brume épaisse. En faisant organiser votre voyage par une agence professionnelle, vous serez accompagné par des guides ayant une bonne connaissance du terrain, et parfois aussi par des nomades chameliers qui sont issus de la tribu Nouaji qui sont réputés pour être d’excellents guides dans le Sahara. Ce petit voyage vous permettra aussi d’aller à la rencontre des populations qui occupent les villages de la vallée du Drâa, afin de mieux découvrir leur culture et leurs traditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*